Toute la communauté

Sociétaire, Dirigeant Pionnier

Yannick DAEFFLER

Dirigeant

Nous travaillons à devenir un acteur incontournable pour la réalisation de projets en bois innovants, en mettant notre excellence technique au service d’une coopération renouvelée avec les architectes.

  • 2014

     

  • Menuiserie bois, charpente bois, bâtiment à ossature bois et plus généralement conception et réalisation de tout type d’ouvrage en bois dans les Alpes Maritimes, le Var et Monaco

     

  • 5

     

  • Grasse, Alpes-Maritimes, France

  • 380 000 euros

     

Pourquoi il engage le mouvement :

Nous nous engageons dans l’EFC pour prouver qu’il est possible d’avoir une entreprise rentable en prenant en compte son environnement (au sens écologie et lieu de vie) et le bien-être social.

Dans l’approche classique :

  • La concurrence est intense, non seulement sur le matériau bois mais aussi sur le choix de matériaux alternatifs.
  • Le taux de transformation des devis est faible, les délais de décision souvent longs.
  • Difficile de monétiser notre savoir-faire et nos connaissances sur le matériau bois.
  • Face aux donneurs d’ordre, nous sommes trop souvent mis dans une situation de sous-traitance financièrement défavorable.
  • Nous sommes très soucieux de la qualité de nos chantiers, parfois au détriment de leur rentabilité.

Les étapes de la trajectoire

Analyse des fonctions du bois dans la construction et des bénéfices et externalités positives associés.

Fort du savoir-faire de Xyleo et de l’analyse du système d’acteurs, re-segmentation sur les projets nécessitant un architecte.

Le cheminement de Xyleo dans le dispositif amène Yannick à modifier son approche commerciale avec ses clients particuliers et professionnels en distinguant le besoin exprimé et la fonctionnalité réellement recherchée. Parallèlement, il conforte sa conception de la relation avec le client pendant et après le chantier : l’entreprise et le client sont partenaires et ne se placent pas dans un rapport de force, leurs intérêts sont communs et non opposés. L’approche séduit et se distingue de la concurrence.

Suite à l’analyse des processus décisionnels et d’avancement d’un projet, ainsi qu’au retour d’expérience des projets en bois menés avec des architectes au cours du dispositif, redéfinition des séquences dans lesquelles Xyleo doit se positionner. Un maître mot émerge : nouer des coopérations fines avec les architectes en amont des projets, voire en dehors de tout projet défini, pour libérer leur potentiel de création avec le bois. Notre raison d’être devient : co-construire avec les architectes des ouvrages techniques en bois.

Des architectes en phase avec la philosophie de Xyleo sont trouvés. Une nouvelle relation se construit. Bientôt, de nouvelles formes de coopération pourront émerger. La recherche d’un projet pilote est entamée

en quelques mots

« Avant de créer Xyleo, j’ai travaillé dans 5 entreprises de charpente bois ou de menuiserie bois en 7 ans… une seule existe encore aujourd’hui et dans toutes, en tant que salarié, le rapport de force, en interne comme vis à vis de l’extérieur, était la norme. Je n’ai jamais pu m’y résoudre. Avec Xyleo, j’ai donc non seulement voulu créer mon emploi, mais aussi un cadre de travail propice à mon épanouissement personnel et professionnel, ainsi qu’à celui de mes salariés. Et c’est ce qu’ImmaTerra m’aide chaque jour à concrétiser. Le cheminement vers l’EFC n’est pas le travail d’une année, c’est un investissement quotidien, qui vient changer subtilement votre manière d’être et de travailler. Grâce à la réflexion engagée au sein du dispositif d’ImmaTerra, je prends les décisions essentielles pour l’avenir de notre entreprise en me basant sur notre raison d’être et sur le modèle économique que nous voulons suivre et non sur des indicateurs purement financiers. L’expérience me pousse aujourd’hui à poursuivre dans cette voie. Concernant mon métier de charpentier et de menuisier, j’ai pris conscience de la valeur de certaines de mes ressources immatérielles et parviens à valoriser davantage mon travail et celui de mes équipes dans les chantiers que je signe. Cela m’a également ouvert des portes avec des personnes qui partagent mes valeurs. Au-delà des pistes de travail que nous poursuivons ensemble, ImmaTerra me permet d’entreprendre en restant moi-même. Cela paraît peu et c’est pourtant là l’essentiel. »

Yannick DAEFFLER, Xyléo

les territoires d’immaterra

ImmaTerra
sur les réseaux sociaux

Il y a 1 semaine

ImmaTerra

👩‍💻👨‍💻Représentant·e d’entreprise, manager, responsable associatif, gestionnaire de territoire... 🌿🌎☀️Vous souhaitez revoir votre modèle économique en vous inspirant de l’efficience économique ainsi que de l’économie de la fonctionnalité et de la coopération? Réalisez une ébauche de votre nouveau modèle en participant aux deux matinées de modules belges d’ImmaTerra!

📆 Les mardis 9 et 23 juin 2020
🏠 Atelier en deux modules à distance à destination d'entreprises wallonnes
🙌Avec les facilitateurs d'EcoRes et d'Eklo🙌
👉👉👉Retrouvez les infos dans notre dernière newsletter: tinyurl.com/y7qjr4uf
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Il y a 2 mois

ImmaTerra

🌳[BZH-Promos EFC]👩‍💻 Hier matin se tenait la 1ère visio rassemblant les pionniers des 2 parcours collectifs EFC bretons.
Non, personne n'a parlé des stocks de 🧻 ou des parisiens en Bretagne.
Chacun a simplement partagé son actualité et ses préoccupations concernant son entreprise et ceux qui la font vivre, et a aussi transmis des messages d’espoir, de confiance, et quelques sourires 😊

🙏 Un grand merci à tous les participants pour ce temps authentique et très fort 🙏

Selon le tempo de chaque organisation, il s’agit maintenant de voir comment agir, quelles solutions inventer ensemble, quelles ressources matérielles et immatérielles mobiliser.

« L’humanité doit faire un choix […]. Irons-nous vers la désunion ou prendrons-nous le chemin de la solidarité globale? La première option non seulement prolongera la crise actuelle mais elle engendrera des catastrophes encore pires. Si nous choisissons la solidarité, ce sera une victoire non seulement contre le coronavirus mais contre toutes les futures épidémies et crises qui pourraient assaillir l’humanité au XXIe siècle. » Yuval Noah Harari, Article «The world after coronavirus », 20/03/20, Financial Times, en accès libre : urlz.fr/cbWi et en Fr ici: urlz.fr/cbWp)

#coopération #solidarité #efficience #maintenant
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Les actualités d’ImmaTerra

Trouvez ici les informations sur nos interventions, nos conférences et nos formations, en France comme en Belgique. N’hésitez pas à nous contacter !